INSTA VOYAGE, IRLANDE

Irlande – J3

12 décembre 2016

Allez, hop, direction l’Irlande de Nord. Les fresques de Belfast représentent le moment tant attendu de cette journée.

Jeudi 21 juillet 2016

On se lève avec le soleil ! On nous a menti sur l’Irlande !
Il est 7h30 et il fait bon.

Après une petite heure de préparation (et la queue à la douche …) c’est parti pour rejoindre Belfast.

Tout indiquait que ça allait bien se passer et en fait ça a été une grosse galère. On a trouvé Belfast bien sûr (depuis le camping c’était facile), mais on avait deux idées en tête : soit trouver un park and ride soit se garer gratuitement vers l’université ce qui nous permettait de faire l’Ulster Museum à côté ainsi qu’un jardin botanique. On a opté pour cette option sauf qu’au final on a tourné pendant presqu’une heure dans Belfast : panneaux en option, souvent du sens unique et on était les seuls touristes en campervan : échec. On a regretté le park and ride vu à l’entrée de Belfast vers le Titanic Museum. On s’est finalement garés vers la gare Victoria, avec un paiement en horodateur (on ne pouvait pas aller en parking souterrain car Connor était trop grand et on voulait éviter l’horodateur puisque nous n’avions pas de monnaie). Au final, on a fait du change dans la gare : un billet contre de la monnaie …

Il est 10h et on attaque Belfast. Belfast est la capitale de l’Irlande du Nord. C’est une ville qui est assez industrielle et qui n’a pas un grand intérêt excepté son histoire, ses troubles, ses murals (fresques) qui en font une ville « étape ». On se rend directement à l’Ipoint pour trouver des brochures sur l’Irlande du nord : tentative vaine malgré un super beau Ipoint qui finalement est plus un shop. On poursuit avec la visite du city hall, c’est à dire de l’hôtel de ville. L’intérieur est lumineux et tout en marbre.

j3-belfast-7166

j3-belfast-7174

On a poursuivi en faisant quelques rues piétonnes et en longeant les docks.

j3-belfast-7177 j3-belfast-7189

On prend ensuite la direction de Castle road puis Divis Road et enfin de Falls road pour voir les murals. Les murals en fait ce sont des fresques peintes sur les façades des maisons et qui exprimaient la solidarité des gens du quartier (ou de la rue) pendant une période de grève de la faim au début des années 1980. Le sujet est très intéressant donc si vous voulez plus vous documenter on vous invite à vous rendre sur ce site : muralsirlandedunord.over-blog.com.

j3-belfast-7196
On voit les premières fresques vers Albert Street : il y en a un certain nombre qui s’enchaine sur un long mur servant de clôture à un bloc de bâtiments. Un peintre, du haut de son échafaudage, restaurait ou repeignait une nouvelle fresque.

Puis on voit la fameuse fresque de Bobby Sands, symbole de la résistance irlandaise.

j3-belfast-7206

Enfin, dernière étape, se rendre vers la « Peace line » qui est le mur de séparation entre les quartiers catholiques et les quartiers protestants. Difficile de vous décrire la sensation au pied de ce mur… On ne peut qu’imaginer le degré de violence dans les rues pour ériger une telle hauteur de clôture.

j3-belfast-7209

2h30 plus tard, on arrive à la Victoria Station pour récupérer Connor qui nous attend sagement.

La sortie de Belfast se fait plus facilement que l’entrée puisque très rapidement on voit des panneaux « causeway coastal road ».

Notre prochaine halte sera Carrickfergus : on va vite avaler un sandwich à l’arrière du van avant de faire une hypoglycémie et ensuite on s’approche du château. Ce château médiéval est très bien conservé et est désormais classé monument historique.

j3-carrickfergus-7215

On poursuit la coastal road jusqu’à atteindre Glenarm, ville connue pour son château et ses jardins. Le routard ne mentionne pas trop la visite de ce lieu donc on décide de ne pas payer l’entrée des jardins (£7.50 par personne) permettant de voir le château mais de passer par la ville pour voir un bout des remparts et une des entrées du château. Le vieux cimetière presque laissé à l’abandon garde tout son charme.

j3-glenarm-7218

15h : c’est l’heure d’aller voir un peu la nature et la forêt de Glenariff. La route devient de plus en plus sympathique au fur et à mesure de notre avancée et les paysages plus sauvages ce qui nous va bien ! On longe la mer d’Irlande un petit moment avant de s’enfoncer dans les terres pour trouver ce parc national.

Concernant le site, il faut payer £5 pour se garer et après trois itinéraires sont proposés :

  1. 1km pour avoir un point de vue sur je ne sais quoi !
  2. 3km pour suivre un sentier de cascades
  3. 8km pour le « scenic trail ».

A votre avis, lequel faisons-nous ?
Les cascades, sans grande surprise !!

j3-glenariff-forest-7229

Un petit chemin balisé s’offre donc à nous, descendant dans les bois. Une première cascade nous rafraichit : Ess-na-Crub waterfall suivie d’une deuxième 1 km plus loin.

j3-glenariff-forest-7543

Ensuite nous empruntons une sorte de piste forestière ombragée pas très glamour qui s’améliore au fur et à mesure puisqu’il nous est permis de voir le paysage qui nous entoure (plus d’arbres !).

Une heure plus tard, le gosier sec, nous arrivons sur le parking.

Dernière étape, passer par Cushendall puis Cushendun pour se rendre au campsite.

Bien sûr, une fois à l’étape nuit, on apprend que le camping est plein et on retourne à Cushendall ! On aura une place pour dormir, ouf, et une place bien sympa puisque Connor regarde la mer et les bateaux !

j3-cushendal-7250

Dodo à 22h, en se disant qu’en se couchant tôt, on se lèvera tôt ! (erreur)

Quelques infos sur le campsite :
£24
20pds pour une douche de 2min et £1 pour 10min de douche
Camping sécurisé : code d’entrée, code pour les douches, code pour les toilettes (truc de fou)
Wifi annoncé mais pas eu

Pour la suite, clique sur la photo ci-dessous :

w_irlande_j4

Vous pourriez aussi aimer

Pas de commentaire

Laisser une réponse