INSTA VOYAGE, IRLANDE

Irlande – J7

4 janvier 2017

De la pluie, de la verdure, de la pierre : bienvenue à l’abbaye de Kylemore et dans le Connemara !

Lundi 25 juillet 2016

On a eu tout froid cette nuit et du coup on n’a pas envie de se lever, on fait les larves….
Mais, quand on pense à notre première étape, on frétille d’avance : on va acheter du saumon à Ballina ! (#lesaumoncesttropbon)

En route ! On quitte notre « Sligo bay » et on s’aventure dans le comté de Sligo, direction Ballina, la ville du saumon. Elle est située à côté de la rivière la plus riche en saumons d’où notre arrêt « poisson » du jour. Juste avant arrêt dans une station service dans son jus pour faire le plein du van.

On se gare sur le parking du centre ville qui fonctionne avec un horodateur. Le routard s’était un peu planté en indiquant le lieu du poissonnier mais en demandant à une gentille dame on s’en est sortis. On est donc rentrés dans le « Clarke’s shop », une maison vieille de plus de 60 ans, où on a craqué pour de fines tranches de saumon fumé au bois de chêne (et remisées par le poissonnier) ainsi que deux salades de pomme de terre et poisson faites « maison » : un délice ! On recommande vivement l’adresse. Le monsieur nous a signalé qu’il fallait manger le saumon d’ici 4 jours : pour nous il n’a même pas attendu 2 heures ! Sandwichs de compétition pour ce midi.

Ensuite on a poursuivi notre itinéraire jusque dans le Connemara. Le temps est bien pluvieux aujourd’hui et le brouillard rôde sur les hauteurs des collines et sur les lacs.


On fait une halte à la fameuse « Kylemore Abbey » (13€ l’entrée : eh bim). A l’origine c’est une propriété construite par le négociant Henry (pour sa femme) ayant fait richesse dans le coton à la fin du 19è siècle. Au fil du temps, ce sont des sœurs bénédictines qui ont racheté les lieux et c’est devenu une abbaye (et même un collège pour jeunes filles tenu par les sœurs). L’espace est donc composé de ce château/abbaye, d’une église et d’un mausolée construits à la mort de l’épouse Henry et de grands jardins d’ornement et potager. Au fil des années ces jardins ont été délaissés lors des changements successifs de propriétaires. Depuis, ils ont été restaurés ainsi que deux serres.

On visite quelques pièces de l’abbaye, on visionne un film (en français) d’une dizaine de minutes et on peut se rendre à l’église et au mausolée à pied.

Ensuite, depuis l’abbaye on peut emprunter la navette gratuite menant aux jardins situés à 1.5km.

On se dirige à présent vers le parc national du Connemara, à Letterfrack, l’entrée du parc.

Le parking est gratuit, ainsi que l’accès au parc. Depuis le visitor center, trois boucles sont proposées avec des distances croissantes : « Sruffaunboy walk » (1.5km), « Lower Diamond Hill » (3km), « Upper Diamond Hill » (6.7km).

On opte pour la moyenne boucle étant donné le temps et le brouillard…

Les paysages sont sympathiques, verdoyants avec de la tourbe, mais on ne voit pas tant de lacs que ça en fait (#fausseidée). On se dégourdit donc les jambes pendant 45 minutes, capes de pluie au vent.

On projetait ensuite d’aller dans un magasin spécialisé dans le tweed et la laine mais il ferme à 18h et en dix minutes c’est impossible donc direction le campsite.

Notre campsite fait partie de Clifden mais est situé sur une péninsule toute sauvage. Le campsite est un « ecocampsite » très vallonné, à côté d’une plage. On va être bien. Le soir, on a même le privilège de voir le coucher du soleil (enfin d’un bout du soleil) sur la plage privée du campsite : top ! (le tout avec un peu de pluie pour humidifier l’atmosphère humide).

Quelques infos sur le campsite :
21 euros sans électricité (il n’y avait plus de pitch de dispo)
1 euro la douche de 5 min
wifi gratuit
aire de vaisselle en intérieur
sanitaires petits mais fonctionnels

Pour la suite, clique sur la photo ci-dessous :

Vous pourriez aussi aimer

Pas de commentaire

Laisser une réponse