INSTA VOYAGE, IRLANDE

Irlande – J8

4 janvier 2017

Routes spectaculaires, murets en pierre, abbayes, saumon, tourbières : on est bien au Connemara !

Mardi 26 juillet 2016

Réaction au petit matin : on s’est pelés les meules !

Hier soir : on savait qu’on allait avoir froid la nuit alors on avait opté pour le rassemblement des deux sacs de couchage en un et bien heureusement parce qu’autrement j’aurais péri.

Donc petite fatigue au réveil mais à 8h on sort le doigt de pied du sac et on s’habille vite fait : on a prévu d’aller manger un full Irish breakfast à Cleggan (à 10min) puis d’aller voir un magasin de laine.

On prend la petite route qui longe la côte, on arrive à Cleggan au Pier Bar et surprise : c’est fermé. Donc du coup il y a une supérette à côté où on en profite pour acheter deux trois bricoles de survie. Et on poursuit notre route direction le magasin de laine « Cottage Handcrafts » qui est dans une petite maison blanche à volets rouges. On arrive trop tôt, 9H30, donc on zone sur le parking. A l’arrivée de la dame, on bondit de la voiture et on fouine dans le magasin : quelques essayages mais les tailles sont trop grandes … Dommage car le magasin est grand, il y a du choix et les produits ont l’air de qualité.
Deuxième échec de la journée, zut.

On poursuit direction Clifden mais par la skyroad. Ah ça c’est une réussite ! Superbe tracé longeant la côte avec des routes sinueuses et étroites surplombant la mer.

On rejoint Clifden que l’on ne fait que traverser et on se rend à Ballyconneely, plus précisément à la « smokehouse du Connemara » où on va baver devant du petit saumon !! On arrive dans une sorte de laboratoire de poissonnerie où une dame nous accueille en anglais puis en français (bilingue la dame). On a le droit au prospectus avec les prix des différents produits (saumon fumé bio/sauvage, saumon fumé grillé, boite de maquereaux, thon, …) et aux explications de la pêche au saumon. On s’oriente vers un paquet de 200g de saumon bio à 14euros et on achète également trois filets de maquereaux à 8.50euros. Elle nous propose de nous le fournir avec une boite en polystyrène pour le conserver un peu mais pour nous c’est inutile, on salive déjà à l’idée de notre pique nique de luxe du midi.

On roule un moment dans le comté du Connemara et c’est vraiment très joli : on voit des tourbières, des vallons, des lacs, des murets en pierres, des moutons et de nombreuses haies de fleurs (fuchsia, bruyère, marguerite, bouton d’or, …) longent la route. Nous n’arrêtons pas de nous exclamer ! En réalité les routes de la péninsule de Clifden sont carrément plus jolies que le parc national du Connemara en tant que tel visité la veille.

On s’arrête devant un lac, peu avant Cong et on déguste notre sandwich de luxe au saumon : une tuerie !

Une dizaine de minutes après on se gare à Cong, à côté des ruines de l’abbaye, au centre du village, contre un parc boisé traversé par un cours d’eau. Les ruines sont très bien conservées (l’abbaye date du 7è siècle) et il y en a de chaque côté de la route. On déambule à travers l’abbaye, les vestiges du cloître, l’église attenante en terminant dans le parc où l’on voit la maison du pêcheur les pieds dans l’eau. Des promenades sont possibles depuis le parc pour rejoindre un village voisin, mais nous n’avons pas testé.

On a cependant testé le magasin Galway Wooden Market où j’ai craqué pour un joli gilet beige de l’île d’Aran !

On ne change pas trop de registre puisque la prochaine halte est une autre abbaye : celle de Ross Erily, une des mieux conservées d’Irlande (elle a été définitivement abandonnée au 18è siècle). On y accède par un petit chemin, 2km après Headford. Les ruines sont somptueuses et on se déplace à l’intérieur comme dans un labyrinthe : un cloitre, une cuisine, une chapelle, une église, une tour, … Superbe halte.

On se dirige à présent vers Galway. Dès les premiers mètres dans la ville, on voit que cela circule très mal. De nombreuses pancartes jaunes « races » sont affichées aux intersections : on comprend que c’est en ce moment que se déroulent les courses de chevaux…. On abandonne l’idée de faire un tour dans Galway et on perd ¾ d’heures à entrer et sortir de la ville … Chouette !

Allez, finies les bêtises, on va à Doolin, le campsite. La route y menant promet d’être spectaculaire. C’est encore une route côtière qui propose des paysages verdoyants et cette fois-ci beaucoup de pierres grises sont accrochées aux montagnes sur notre gauche. Après Black head, il y a un point de vue où des dalles de pierres calcaires fissurées nous font face. Ces dalles brillent avec l’averse monumentale qu’on se prend sur la tête.

On arrive à Doolin : il y a beaucoup de monde qui navigue puisque c’est le lieu de départ pour les îles d’Aran.

On avance jusqu’au port où se trouve notre campsite qui est vaste et possède de nombreux pitchs.

Ce soir, gros programme, entre la machine à laver et le changement d’itinéraire pour demain : on zappe les îles d’Aran au profit de la péninsule de Dingle.

Quelques infos sur le campsite :
25 euros pour deux avec l’électricité,
1 euro la douche / personne,
wifi gratuit (mais ne marche pas à cause du temps),
machine à laver : lessive (1euro), machine (4euros), sèche-linge (2euros pour 30min),
sanitaires immenses et propres,
aire de vaisselle en intérieur.

Pour la suite, clique sur la photo ci-dessous :

Vous pourriez aussi aimer

Pas de commentaire

Laisser une réponse